Le Sri Lanka en bus : De Negombo à Jaffna

2 5

Jaffna, nous allons vous faire découvrir notre coup de coeur du Sri Lanka, le dépaysement total, une ville au Nord, reculée, où le temps s’est arrêté dans les années soixante. Une incroyable virée au pays des tamouls, une gastronomie sri lankaise succulente, une gentillesse hors norme, une entraide exceptionnelle, voilà pourquoi nous avons adoré Jaffna. Nous vous disons tout ! Tout d’abord, comment nous y sommes allés : en bus, à défaut de prendre le train.

De Négombo à Jaffna : notre trajet imprévu

Après notre première nuit à Négombo, nous sommes prêts pour démarrer notre périple de 3 semaines au Sri Lanka. Direction Jaffna, au Nord du Sri Lanka. Nous avons lu de nombreux blogs avant notre départ, vous pouvez d’ailleurs aller voir notre article sur comment préparer son voyage, nous avons été inspirés par les récits Une Part du Monde , My Little Road et Mi Fugue Mi Raison.Leurs aventures dans cette région peu touristique du pays nous ont convaincu pour y faire un stop. Notre objectif dans ce voyage, c’était de découvrir le Sri Lanka authentique, des paysages à couper le souffle, de rencontrer des sri lankais, de manger local. Allez go, suivez nous au Nord du pays ! Alors voilà, premier changement de plan, grève des trains ! Si, si, je vous assure, vous me direz ça ne change pas de chez nous 🙂 Si Monsieur lit ça il v a bondir ! On ne s’affole pas, prendre les épreuves du séjour avec philosophie, optimisme à toute épreuve 😉 « La vie est une aventure ».

Tuktuk moyen de locomotion au sri lanka Quai de gare au sri lanka

Nous voulons toujours nous rendre à Jaffna, nous en profiterons forcément un peu moins que prévu, vu que nous allons y aller en bus plutôt qu’en train. Vous imaginez le scénario ? en train il fallait déjà 8h pour se rendre à Jaffna, alors en bus ? Première expérience de bus pour nous. Notre petite famille de la guest house a été d’une aide précieuse pour nous trouver le trajet à réaliser, quand je vous dis que les sri lankais sont supers gentils ce n’est pas une légende 😉 Nous prenons un tuk tuk, direction la gare routière de Négombo. Notre chauffeur qui s’est pris d’affection pour Axel, et oui notre petit bout de chou, la mascotte des sri lankais, réalise sa première photographie et ça ne sera pas la dernière ! Il nous accompagne jusqu’au guichet, serviable les sri lankais ? nous confirmons à 100%. Finalement nous n’aurions pas eu de mal à trouver, une file d’attente comme à Disneyland Paris ça vous parle ? Et oui, pas de trains ni pour nous ni pour les locaux pour se rendre à leur travail. Et là, les bus s’enchaînent, nous pouvons vous affirmer que le réseau de bus au Sri Lanka est très bien desservi et très facile à emprunter. On nous fait patienter sur le côté, nous ne comprenons pas bien, un, deux, trois bus passent et nous ne montons pas, nous trouvons ça bizarre, figurez vous qu’un quatrième bus arrivent, celui-ci climatisé, et le chauffeur vient nous chercher, nous avons été privilégiés, encore une fois merci la gentillesse sri lankaise. Avec la grève des trains, de nombreux bus ont été affrétés pour transporter la population, ils s’enchainent, certains très vétustes et tout le monde s’entasse.

 

Bus rouge à colombo

La gare routière de Colombo

Nous arrivons à Colombo, en plein dans le marché, mais où la gare routière ? un peu perdu nous avons demandé notre chemin, nous étions à deux minutes, pas de panique. Nous en profitons pour acheter des bouteilles d’eau et quelques mets à grignoter. Et là c’est le grand test, du épicé ou non ? Jeff, notre gouteur, comme dans Astérix, pas de chance tout était très épicé ! Heureusement nous avions acheté des crackers et des fruits au cas où, nous avions bien fait. Toujours avoir une solution de secours, surtout avec un petit bout de chou. La gare routière, vous ne pouvez pas la manquer, il y a des bus rouges partout, desservant toutes les villes du Sri Lanka, c’est pour cela que je vous disais que c’était très simple d’empruntait le réseau de bus. Grande chance, double écritures, en anglais et en cingalais. Facile ! Ne soyez pas étonnés, ça crie beaucoup, dans tous les sens, les chauffeurs rabattent les gens pour les faire monter dans leur bus. Nous montons dans notre bus, nous attendons le départ, et là grosse surprise des vendeurs ambulants s’enchainent dans l’allée du bus, pour y vendre nourritures, boissons, gadgets en tout genre. ça surprend mais c’est très pratique 😉 Le bus démarre, nous commençons notre traversée vers le Nord.

Station de bus à colombo

Notre trajet en bus jusqu’à Jaffna, une aventure

Vous me direz une aventure ? oui une aventure, musicale, humaine, culinaire, de découverte de la nature, des coutumes. Je vais tout vous dire ! Pour Jeff, le mot qui résume le mieux ce voyage en bus, c’est folklorique. Un trajet au coeur de la vraie vie sri lankaise, avec la population, avec peu de confort, les bus sri lankais ne sont pas nos bus européens. Des sièges avec juste une petit assise renforcée matelassée sur une planche en bois, des fenêtres qui font office de climatisation, et beaucoup de monde ! En revanche, une façon originale de découvrir le pays, la vie sri lankaise, et la population. Le bus sri lankais, c’est aussi une décoration très kitsch, très personnelle, et très spirituelle. Vous découvrirez quelques coutumes originales ! Notamment, « Mr Rot », aux doux relents de cacahuètes à votre oreille, c’est fantastique 😉 Vous ne connaissez pas encore la musique bollywood ? je vous conseille un trajet en bus, vous ne manquerez pas d’en écouter ! Non pas en mode, musique d’ambiance silencieuse, cosy, mais plutôt en mode boite de nuit à fond les watts. C’est une expérience unique, je peux vous dire qu’au bout de 10h le bollywood vous n’en pouvez plus ! Sortez moi d’ici ! Si nous continuons sur le bruit, vous n’entendrez jamais autant de klaxon qu’au Sri Lanka, pourtant nous connaissions la conduite marocaine, mais celle des sri lankais est incroyable ! Peur de rien, tout passe ! Un petit coup de klaxon ça suffit. Vous l’aurez compris vous aurez un peu de mal à dormir dans le bus 😉

décoration du bus ultra kitsch décoration de notre bus au srilanka bus rempli de monde Jeff et moi dans notre bus au sri lanka

Quelques conseils sur le trajet en bus, les places à l’avant, côté gauche sont réservées aux personnes handicapées, blessées de guerre et femmes enceintes, le côté droit pour le clergé. ça peut être utile de le savoir surtout quand on vous demande de vous déplacer, ce n’est pas toujours écrit 😉 Les trajets étant très longs, il est de coutume également de s’échanger les places assises et debout entre occupants. Vous payez votre trajet pendant le voyage, et non pas avant comme en France, une personne circule dans le bus tout au long du trajet, et en fonction de votre destination vous réglez votre trajet. A savoir que le trajet en bus est vraiment pas excessif, c’est une bouchée de pain, pour Colombo-Jaffna pour 3 personnes environ 10€.

Le voyage en bus c’est aussi un moment de partage, chacun s’échange ses fruits, ses biscuits, ses cacahuètes, vu les temps de trajet des liens se créent. Tout le monde est attiré par Axel, et veut lui faire plaisir, on lui propose pleins de choses à grignoter ! La générosité sri lankaise encore 😉

L’autre avantage du transport local, au-delà des rencontres que l’on peut faire, c’est aussi la découverte des paysages, et vu la vitesse à laquelle les bus roulent vous aurez le temps d’admirer ce qui vous entourent. Les routes ne sont pas très confortables, en terre, la circulation peut y être difficile, n’ayez pas peur du « on force le passage ». Mais vous voyez pleins de choses, vous traversez des villages, vous découvrez la population dans son quotidien.

Axel et Jeff devant notre bus rouge entre Colombo et Jaffna

Au plus nous avançons dans notre traversée du pays, au moins il y a de monde dans le bus, peu de gens parlent anglais, la nuit tombe vite. Même si nous n’arrivons pas à communiquer avec quelques passagers nous avons été chouchoutés pour notre arrivée à Jaffna, un passager nous a appelé un taxi pour qu’il nous emmène à notre hôtel. La gentillesse sri lankaise encore une fois 😉 Pas besoin de chercher notre chemin après nos 10h de bus, fatigués, épuisés, quelle chance nous avons eu de faire ces rencontres. Au passage, Axel a été formidable pendant le trajet, il ne s’est pas plaint une seule fois, il a dormi, joué, regardé par la fenêtre. Bienvenue à Jaffna, il est temps d’aller dormir.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Hello, c’est Jeff et Inès, voyageurs en herbe, entre Lens et Tahiti ! Nous partageons nos expériences géographiques, humaines, culturelles et animalières. Alors venez rêver avec nous !

5
2 Comments
  • Travelando
    avril 28, 2018

    Ahaha! Les galères de début de voyage ! Ce n’est jamais simple d’arriver dans un nouveau pays, et encore moins que les différences culturelles et le niveau de développement sont si différents. Votre aventure nous rappelle énormément l’Amérique du Sud, la Bolivie et le Pérou principalement. Ce n’est pas évident à vivre sur le coup toutes ces péripéties, tous ces changements de dernières minutes, toutes ces petites galères, mais à l’arrivée cela donne souvent de bons souvenirs…et parfois de chouettes rencontres 😉

    • Les millet du 62
      mai 31, 2018

      Ces galères nous font nous souvenir encore plus de ces voyages ! nous en gardons un bon souvenir, ça allait encore, c’était une petite péripétie au final 😉 Nous sommes d’accord avec vous, de belles rencontres !

Dites nous tout !