Et si vous visitiez le château d’Olhain en Hauts de France

0 0

Si vous vous posez la question “Quel château visiter en France ?”, cet article est fait pour vous. Ce mois-ci avec le collectif En France Aussi, initié par Sylvie du blog Le coin des voyageurs,  je vous emmène à la découverte d’un château en Hauts de France. Quelle belle thématique que les belles demeures et châteaux de notre pays, vous pouvez dire merci à Sarah du blog Soulier Vert. A la fin de l’article, une belle surprise vous attend 😉 Revenons à mon château, saviez-vous qu’il y avait des châteaux dans le Nord-Pas-de-Calais ? Et pas qu’un seul, nous avons pas moins de 210 châteaux par chez nous. J’ai choisi de vous présenter le château d’Olhain, cette pépite des Hauts de France, suivez le guide.

L’histoire du château d’Olhain

Où se trouve le château d’Olhain ?

Nous voici arrivés en Artois, à 25 minutes de Lens et à 2 heures de Paris, à la découverte de ce château fort, vestige du Moyen âge. Il s’implante sur la commune de Fresnicourt-le-Dolmen.

Château d'Olhain en Hauts de France

Qui a construit cette forteresse ?

Le château, aujourd’hui, appartient à des propriétaires privés, qui nous permettent une visite du domaine. Il s’agit d’un monument historique classé, datant du XIIIème siècle. Vous remarquerez que le château construit en plaine et non en motte féodale. C’est à cause de la rivière qui l’entoure et qui servait de protection face aux attaques ennemies.

Château d'Olhain en Artois

Nous devons cette magnifique bâtisse à Hugues d’Olhain, à son retour des croisades.

 

L’architecture du château

Un édifice en deux parties

Tout d’abord, notre guide nous explique que le château est en deux parties, avec la basse-cour (encore appelée baille) et la haute-cour (le château), et était séparé par 3 ponts levis. Aujourd’hui, seul un est encore visible. Il est de toute évidence le château le mieux conservé en Nord-Pas-de-Calais, c’est un magnifique patrimoine régional.

Le pont levis du château d'Olhain Le pont levis du château d'Olhain

A l’intérieur de la basse-cour (la ferme)

La baille c’est comme une ferme, c’est ici que l’on stocke le grain, que l’on fabrique le pain, mais aussi de refuge pour la population en cas d’attaque.

La cour du château d'Olhain

Cet édifice est entièrement en grès, une matière première très résistante et imperméable mais aussi très cher, c’est un symbole de richesse. Il s’entoure de douves, selon le Larousse il s’agit de large fossé destiné à être rempli d’eau et entourant un château. Elles sont plongées dans les eaux vives, une véritable forteresse pour le village. Les eaux ne sont pas profondes mais très vaseuses avec une distance de 18 mètres, de toute évidence pour dissuader les ennemis.

 

Les nouveaux bâtiments à la reconstruction

Le château fut détruit et incendié pendant la guerre de Cent ans, Marie d’Olhain épouse de Jean de Nielles auront la tâche de le restaurer au XVème siècle. De nouveaux bâtiments font leur apparition, les granges et les étables par exemple. Des meurtrières, où siégeront des archers, s’ajouteront également pour une meilleure protection du château.

Les granges du château d'Olhain Les granges du château d'Olhain

Ensuite, à côté des granges, vous pouvez observer des écheliers, qui servaient à monter le grain au grenier pour nourrir les animaux.

Echelier pour les granges au château d'OlhainGranges pour animaux au château d'Olhain

L’entrée du château

Vous pourrez y accéder en passant le pont levis en bois, une entrée très étroite et protégée par deux contreforts. La courtine, ce mur joignant les flancs des deux bastions (Larousse), d’une hauteur de 17 mètres. Un fronton triangulaire aménagé au 19ème siècle avec le blason de la famille Berghes (lion).

Entrée du château d'Olhain

Les tours sont percées de meurtrières conçues pour abriter les archers, les canons, et déverser l’huile bouillante sur les assaillants. Nous apprendrons par notre guide, qu’il s’agit bien évidemment d’une légende “l’huile bouillante”, en effet celle-ci était très onéreuse à l’époque. Mais en réalité, c’était de l’eau, ou du souffre, qui étaient utilisés.

 

L’intérieur de la tour de guet

Nous poursuivons notre visite par cette immense tour de 30 mètres de haut.

La tour de guet du château d'Olhain en famille La tour de guet du château d'OlhainLes escaliers de la tour de guet du château d'Olhain

Commençons par le premier étage, la salle des gardes, la plus luxueuse du château en grès rose avec une clé de voute au plafond, arboré de l’ordre de la toison d’or. Il s’agit d’une allégeance à Jean Sans Peur par Jean de Nielles. Une tour de guet qui servait de pièce à vivre, d’où la cheminée pour réchauffer les plats, avec le blason de la famille Berghes. Seulement une quinzaine de gardes étaient nécessaires pour protéger le château.

Salle des gardes du château d'Olhain La tour de guet

Après quelques marches, vous accèderez à la charpente de la tour, elle est superbe.

Charpente de la tour de guet du château d'Olhain

Ensuite, vous aurez une vue imprenable sur les intérieures de la basse-cour.

Château d'Olhain en famille

La cour intérieure

Après quelques pas sur le pont levis, et une fois la porte d’entrée passée, vous aurez accès à un magnifique jardin donnant sur l’étang.

Jardin de la cour du château d'Olhain Jardin de la cour du château d'OlhainEtang du château d'Olhain

La chapelle

Elle fut construite au 12ème siècle, et entièrement détruite pendant des affrontements. Milieu du 19ème siècle, elle a été reconstruite à l’intérieur de la cour du château, pour y entreposer les reliques de de Sainte Constance. Aujourd’hui, ces dernières sont conservées à l’église de Fresnicourt. Plus précisément, pour donner toutes les lettres de noblesse à ce précieux cadeau, le duc de Berghes a fait peindre les murs avec un trompe l’oeil en marbre. La technique de l’époque offre une décoration surprenante.

Chapelle du château d'Olhain Chapelle du château d'Olhain

Le saviez-vous : D’Artagnan au château d’Olhain, mythe ou réalité ?

Le célèbre mousquetaire serait passé par le château d’Olhain, vous y croyez ? Tous laissent planer le doute sur le passage de D’Artagnan en Artois. Quelques pistes et hypothèses prétendent qu’il est enterré ici même. Voici un site qui relate l’histoire de cette belle légende.

 

 

Voilà je vous ai tout dit sur ce château féodal de l’Artois. Une merveille architecturale de notre patrimoine régional, encore très bien conservée. Une visite pour plonger au coeur du Moyen âge ravira petits et grands. Vous pouvez réserver votre visite guidée avec l’office du tourisme de Béthune Bruay pour apprécier l’histoire du château d’Olhain.

 

Epinglez cette belle histoire pour vous rappeler ce beau château de France

Epingle pinterest château d'Olhain

 

0

No Comments Yet.

Dites nous tout !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.